Un billet qui ne ressemble à aucun autre (aucun du genre "Grains de Maïs" j'entends), tant dans le style, la technique utilisée, que pour son usage, peu répendu, et pas très blogo-fashion. Et aussi dans le nombre hyper réduit des créations présentée (2...  bwoooo, la hoooonte ... que voulez-vous ma bonne'dame, on devient feignante avec l'âge !

Convaincue que mon nouveau sujet n'intéressera pas grand monde, je me suis tout de même décidée à faire un billet, ne serait-ce pour aider les quelques 2 ou 3 visiteurs véritablement intéressé(e)s.

Allons-y... (si vous n'êtes pas déjà parties)

--

A la maison, nous avons une petite acrobate de 8 ans et demi complètement fondue, mais alors FON-DUE de Gymnastique. Héh... ouais.

Et c'est peu dire. Disons qu'elle a aussi heuuuhmmm ... de qui tenir :-)

Alors forcément, pour Noël... j'en connais une qui s'est sérieusement penchée sur la question...

 

Un JUSTAUCORPS

 IMGP3985

 

Justaucorps en lycra blanc bi-extensible (Mondial Tissus), tissu pailleté argent (Mondial Tissus), paillettes argentées et colle Tulip (boutique créative locale), strass thermofix aqua (Perles & co)

 

IMGP4023

IMGP3998

IMGP4027

IMGP4028

IMGP4009

IMGP4029

IMGP3991

IMGP4016

IMGP3999

IMGP4024

IMGP3994

De mon temps (à l'âge de pierre), on s'habillait avec des peaux de bête les justos étaient simples et sobres : c'était juste l'équipement nécessaire et suffisant pour pratiquer ce sport, seules les couleurs différentiaient les clubs, une bande par-ci, une bande par là, et voilà. Aujourd'hui, c'est devenu une véritable tenue clinquante, se rapprochant quasiment des tenues du patinage artistique sur le plan créatif "sophistiqué" et spectaculaire. Il est devenu l'objet de convoitises, un véritable bijou (j'exagère un peu, mais vu les prix, c'est presque ça). A présent, on y rencontre des nouvelles matières (encore trop chères pour ma bourse, même vendu au mètre), mais aussi du brillant, du brillant et aussi... voyons... heu... ah oui... du brillant.

Ce genre de tenue n'est pas franchement ce que je préfère coudre, loin de là. Paillettes, strass, lycra et tissus synthétiques un peu cheap et bling-bling (désolée pour l'image préjorative) ne font habituellement pas partie de mon registre.

Mais là, ... oui... MAIS LA.... figurez-vous que les étoiles et les paillettes... je les ai vues dans les yeux de ma fille... SI SI !!!! Le genre d'étoile qui vous chuchotte à l'oreille que vous avez bien fait de savoir coudre des justos, rien que pour les voir briller... ces étoiles-là. Alors bon, voyez...  question retour sur investissement... c'est du "hors concours"...  sans comparaison avec la création d'un ensemble 17 pièces assorties (je vous assure)... D'ailleurs, pour ces derniers, les étoiles commençent à se réduire à peau de chagrin, à des "ah ? c'est ça que tu m'as cousu maman ?" (bref... 8 ans et demi... et ça passerait sa vie en survêt' /baskets si elle le pouvait... misère)

Alors forcément, des justos, comme par enchantement, j'en referai d'autres sans compter. Je suis même prête à dénicher des matières clinquantes inédites et à expérimenter des astuces créatives en tous genres avec une motivation et un plaisir non-dissimulé. ... Ces étoiles-là, j'ai envie de les revoir s'illuminer !

 

Techniquement, pour un premier essai (à vrai dire, c'est le deuxième, mais le premier ne méritait pas que l'on s'y attarde, birk), voici mon mode d'emploi :

* Pour le modèle de justaucorps en lui-même (la coupe du justo), je me suis basée à la fois :

- sur les mensurations précises de ma fille, microbus-nanibus ... (épaules, poitrine, taille, bassin, hauteur de buste, hauteur de bassin)

- sur un patron Jalie (le modèle utilisé semble ne plus exister, mais les autres modèles présentés peuvent très bien faire l'affaire). J'aime bien cette petite ouverture en V au dos qui, en plus d'être croquignolette, permet à l'enfant d'enfiler seul son justo dans les vestiaires sans demander de l'aide à quelqu'un d'autre pour l'attacher.

- sur les conseils précieux d'une gentille et généreuse lectrice de mon blog... qui m'a donné (entre autres) quelques "clés" pour optimiser la coupe des justo' . Si tu passes par là, Lu. MERCI !

 * Pour les matières, le lycra doit être bi-extensible (extensible dans les 2 sens), pour un maximum de confort et de solidité des coutures. J'avais à ma dispo toute une gamme de lycras pas chers chez Mondial Tissus ---> parfait pour commencer sans se ruiner.

* Pour la technique de couture du justaucorps, j'ai essentiellement utilisé la surjeteuse, bien que celle-ci ne soit pas obligatoire. Jalie propose d'ailleurs une vidéo très claire permettant de coudre les tissus extensibles sans surjeteuse. Toutes les coutures ont été surpiquées au moyen d'un point zig-zag pour renforcer la solidité des assemblages tout en conservant l'élasticité du justo'. La pose de l'élastique à l'entrejambe est également expliquée ici, dans une vidéo Jalie très bien faite. L'idéal est d'utiliser un élastique plat en caoutchouc très souple.

* Pour les customisations :  La principale difficulté est la bonne résistance des décorations à l'usage et à l'entretien. En gymnastique, les sollicitations et les frottements du justos sont nombreux à l'entraînement comme en compet'. J'ai opté pour un motif floral accompagné de strass thermo-collantes. Pour le motifs floral, j'ai créé mon propre pochoir avec la craftrobo, puis j'ai réalisé le remplissage au moyen d'un mélange de colle "Tulip" et de paillettes (trouvées chez mon marchand de "Loisirs Créatifs" local). Les strass sont quant-à-eux des strass Hot-fix (Perles &co) fixés avec un "fer à strass" spécial - applicateur Hotfix Kandi (un bon moyen pour que les strass tiennent bien à l'usage  sans que cela ne risque de griller le tissu lors de la pose). Et verdict après des heures et des heures d'entraînement : les strass ne bougent pas d'un poil, yeesss. La colle Tulip est aussi très stable, et pour l'instant, tout est en place. Encore merci à ma coach' Lu. pour m'avoir orientée sur les bons produits.

 

Compo maïa poutre gala hirondelles 2013

Justo' inauguré lors du gala du club en janvier cette année, la p'tite boonite ayant fait une démo à la poutre

 ----------------

 

Le SAC à MANIQUES

 

IMGP4031

Pochette zippée en popeline de coton gris clair (provenance inconnue), et Liberty Capel marine. Transfert et flex vinyl termocollant marine et turquoise.

 

IMGP4039

IMGP4038

IMGP4033

IMGP4035

IMGP4034

Là, on est davantage dans le "blogo-friendly" : une petite pochette zippée et doublée tout ce qu'il y a de plus classique (exemple de tuto sur Petit Citron pour celles qui n'ont jamais encore osé) , un peu de Liberty, du transfert et du flex thermocollant...

Autant le justo pailleté s'est incrusté sur le blog, autant j'incruste le Liberty dans les gymnases (revanche !... héhé)

Pour le reste : l'image a été attrapée sur le web, imprimée sur feuille de papier "transfert" pour tissus clairs, puis thermocollée au fer chaud. Les textes ont été découpés à la craftrobo dans des chutes de flex vinyl thermocollants.

 

Pour celles qui se demandent à quoi servent des maniques : ce sont des protections en cuirs permettant de "ménager" les mains des gymnastes lorsqu'elles pratiquent les barres asymétriques de façon intensive.

barres8

Côté "Sport", j'ai également cousu un hakama pour l'Homme à Noël (mais là, je pense que ça n'intéressera personne). Et puis dans le genre pénible à coudre, à plisser et à repasser, ça se la pose là.

 

Voilà pour le billet de reprise en 2013. A très vite !